Trouver un spécialiste des lentilles et prothèses oculaires en ligne

prothèses oculaires
En cas de perte d’un œil ou de blessures irréversibles sur cet organe, il faudrait vous faire confectionner une prothèse oculaire. Cela reste la seule solution qui vous permettra de retrouver l’esthétique du regard et d’éviter les médisances de votre entourage. Le spécialiste des lentilles et prothèses pour œil reste le seul capable de répondre à vos besoins.

Où trouver un spécialiste des lentilles et prothèses pour œil ?

La fabrication des lentilles de contact rigide et de prothèses relève des compétences d’un oculariste. Ce dernier assure la conception et l’ajustement de ces dispositifs. Il vous conseille aussi sur l’usage et l’entretien de votre appareillage oculaire. Ces appareillages oculaires sont en effet en contact direct avec la cavité oculaire. Vous devez donc faire preuve d’attention afin de ne pas aggraver votre situation ou de contracter une quelconque infection. Pour vous assurer de la qualité de votre appareillage oculaire et du respect des normes requises, il est important de confier sa conception à un spécialiste. Celui-ci doit disposer du savoir-faire et des compétences requis. Pour trouver un spécialiste qualifié, vous pouvez consulter l’annuaire des ocularistes disponibles sur Internet. Il suffit de mentionner votre ville de résidence pour trouver les ocularistes qui exercent dans votre région. Il existe aussi des sites spécialisés comme dencott.com sur lesquels vous avez la garantie de trouver des informations fiables sur le spécialiste de votre région. Cela reste la solution la plus fiable, car l’annuaire en ligne n’est pas toujours mis à jour à temps.

Quels sont les différents modèles des appareillages oculaires ?

On distingue trois catégories d’appareillages oculaires. Il y a les lentilles de contact rigide, les prothèses sur implant et les lentilles de recouvrement. Le choix du modèle d’appareillage dépend du mal diagnostiqué. Les lentilles de contact sur-mesure sont adoptées en cas d’acuité visuelle. Ce sont des micro verres qui sont posés sur la cornée en vue de corriger le mal. Ces dispositifs sont perméables à l’oxygène et remplacent de façon progressive les lentilles dures. Ils sont aussi recommandés aux patients frappés par le kératocône, la myopie ou autres.

Les prothèses sur implant sont quant à elles recommandées aux patients qui ont subi une ablation chirurgicale du globe oculaire. On parle d’énucléation. Elle est réalisée lorsque les tissus oculaires sont atteints par une tumeur maligne. Ce même modèle est adopté en cas d’éviscération du globe oculaire. Cette fois-ci, c’est le contenu de l’œil qui est enlevé grâce à une intervention chirurgicale. Les muscles de l’œil et la sclérotique sont maintenus sur place. Pour mettre en place ce type de prothèses, le chirurgien installe d’abord un dispositif (implant) qui servira de support mobile pour fixer la prothèse. L’implant sera attaché aux muscles oculomoteurs afin de reconstituer le globe oculaire. La prothèse sur implant permet d’obtenir un œil semblable à l’œil normal et un regard plus harmonieux.

Contrairement à ce type de prothèses, on fait recours à une lentille de recouvrement lorsque le globe oculaire est atrophié, mais il est tout au moins présent. Ce dispositif porte la représentation de l’iris, du fond de la sclérotique et du réseau veineux. Elle est identique à l’œil toujours fonctionnel. Quel que soit le type de la prothèse, la conception d’une lentille de contact sur-mesure nécessitera une prise d’empreinte oculaire.

Quelles sont les étapes de fabrication d’un appareillage oculaire ?

La conception d’une prothèse pour l’œil nécessite plusieurs rendez-vous. Le nombre de consultations chez le spécialiste dépend de votre situation. Le premier rendez-vous est souvent consacré aux mesures biométriques et à la prise d’empreinte oculaire. Cette dernière consiste à une injection du silicone au moyen d’un porte empreinte afin de reproduire fidèlement la cavité. L’étape suivante concerne la coloration de la prothèse. Celle-ci est fidèlement reproduite avec beaucoup de précision. Le spécialiste utilise pour la coloration des pigments naturels qui s’accordent avec les caractéristiques de l’œil fonctionnel. Les prises de mesures permettent de concevoir l’appareillage oculaire le plus fidèle possible du second œil (diamètre irien, vaisseaux sanguins et volume). Après cela vient maintenant la pose et l’adaptation du dispositif. Pour un confort optimal et un meilleur rendu esthétique, la prothèse est adaptée en cavité. Le travail doit être réalisé dans un cadre sain dans le strict respect des règles d’hygiène.

Quelques conseils pour une bonne utilisation des lentilles

Après la pose du dispositif, il est important de bien l’entretenir. Vous devez par exemple le nettoyer une fois le mois avec de l’eau. L’idéal est d’utiliser un sérum physiologique. Pour enlever le liquide lacrymal et les dépôts graisseux, il suffit de vous servir de votre ongle pour gratter votre appareillage. Vous devez toutefois le faire tout doucement. Certaines personnes utilisent du vinaigre pour le nettoyage complet. Il faudrait ensuite le rincer avec de l’eau pure après le nettoyage. Les lentilles ne doivent pas être enlevées et déposer sur un sol carrelé au risque de casser le verre. Pour un retrait sécurisé, vous devez regarder vers le haut et soulever le dispositif à partir de la paupière inférieure. Vous pouvez aussi vous servir d’une ventouse pour l’enlever.

Pour remettre en place votre lentille, vous allez écarter les paupières et insérer d’abord la partie supérieure du dispositif. Il est vivement conseillé de vous rendre rendez-vous chez un spécialiste ne serait-ce qu’une fois l’année afin de vérifier l’état de votre appareillage. Celui-ci pourra le polir en cas de nécessité pour lui redonner son éclat.


Les garanties médicales supplémentaires sont à prévoir pour un enfant à la fin du bas âge
Pose de facettes dentaires : guide pratique