A quoi sert une mutuelle santé ?

mutuelle santé

De nos jours, la souscription à une mutuelle est d’une grande importance. Elle offre une meilleure couverture des frais de santé pour les adhérents et vient en renfort des couvertures de base. Plusieurs raisons encouragent la souscription à cette mutuelle. En plus de l’inflation des frais médicaux, l’allégement des remboursements est le principal facteur menant à un tel renforcement de couverture. La liste des médicaments pris en charge par la Sécurité sociale a également connu une révision et plusieurs d’entre eux ne sont plus couverts par le régime général obligatoire. Face à une telle situation, la souscription à une mutuelle afin de garantir une meilleure couverture est recommandée. Mais avant toute souscription, il importe de connaitre l’utilité d’une mutuelle santé et son fonctionnement.

 

Zoom sur la mutuelle santé

Également appelée complémentaire santé, la mutuelle santé est un contrat d’assurance qui vient compléter l’assurance maladie. Elle permet de réduire la charge de l’assuré en cas de frais supplémentaires dans les honoraires de médecin ou d’autres spécialistes comme les dentistes. Autrement dit, une mutuelle rembourse les dépenses de santé non couverte par l’assurance santé basique. En fonction de la personne de l’assuré, elle peut choisir entre la mutuelle santé jeune ou la mutuelle santé famille pour couvrir tous les membres de la famille. Pour les personnes âgées, elles peuvent également souscrire à un contrat de santé spécialement aménagé pour les séniors. Les économiquement actifs peuvent aussi faire une souscription à travers un contrat santé Madelin pour les travailleurs indépendants, une mutuelle collective santé d’entreprise pour les salariés, un contrat spécifique pour les agents de la fonction publique. À noter que pour la mutuelle santé collective, il est possible de renoncer à l’adhésion. Une distinction doit être faite entre les notions voisines qui sont le complémentaire santé, l’assurance santé et la mutuelle santé. À la base, les trois systèmes offrent les mêmes prestations qui sont généralement la prise en charge des frais médicaux. Cependant, la distinction se fait en fonction du statut du centre auprès duquel l’assuré a souscrit. Cliquer ici et obtenez plus d’informations

 

Pourquoi prendre une mutuelle santé ?

Le système de la Sécurité sociale se base sur un remboursement à hauteur de 70% des tarifs conventionnés au maximum. En cas de maladie, les patients sont obligés de régler de leur compte personnel la partie non remboursée dans les dépenses de santé. A contrario, si le patient a une mutuelle santé, elle complète le reste non remboursé par la Sécurité sociale et le patient serait alors remboursé intégralement. En réalité, seuls les risques les plus pesants sont assurés par cette sécurité sociale. Le système d’affectation de longue durée prévoyant des centaines de maladies comme le cancer couvre intégralement les dépenses du patient. Ceux qui souffrent d’un problème de santé de longue durée sont également couverts intégralement. En ce qui concerne les soins fréquents tels que les consultations hors dépassement d’honoraires ainsi que les frais d’hospitalisation hors dépense de confort font également l’objet d’un remboursement intégral. Pour les frais pharmaceutiques, ils sont également remboursés à 100%. En absence de complémentaire santé, le patient sera contraint de supporter individuellement les dépenses de santé non comprise dans le système de sécurité sociale de base. Une telle situation expose les non-affiliés à une éventuelle dépense excessive. Pour éviter la surfacturation en cas d’hospitalisation de longue durée, il est toujours recommandé de souscrire à une mutuelle de base pour hospitalisation pour alléger les éventuelles dépenses en période difficile.

 

Comment choisir sa mutuelle santé ?

Tout individu peut souscrire à une mutuelle pas chère pour anticiper les éventuelles charges liées aux dépenses de santé. Cependant, les besoins varient d’une personne à une autre. Il importe ainsi d’analyser l’offre le plus adaptée avant de matérialiser la souscription. Cette analyse se traduit par la mise en évidence des besoins prioritaires par rapport aux autres besoins. Pour une personne ayant des problèmes dentaires par exemple, il est recommandé d’opter pour une offre proposant un taux de remboursement élevé pour la dentisterie. Le point fort des offres de mutuelle d’assurance réside dans le fait que l’assuré peut aiguiller le contenu de sa souscription vers les besoins les plus fréquents. C’est ainsi le cas d’une personne qui a besoin d’un meilleur taux de remboursement en orthodontie, mais pas spécialement en optique. Une telle mesure permet à toute personne affiliée de ramener les dépenses de santé à un taux correct. Par ailleurs, il est tout à fait possible de prévoir des options spécifiques lors de la souscription d’une mutuelle santé. Pour les consultations chez les spécialistes, une partie des séances peut faire l’objet d’un remboursement partiel ou intégral par la mutuelle. En bref, la bonne mutuelle pas chère est celle qui répond convenablement aux besoins de la personne affiliée.

 

Focus sur la mutuelle d’entreprise

Les salariés bénéficient d’une mesure de protection particulière relative en termes de dépenses de santé. L’Accord National Interprofessionnel a ainsi instauré la généralisation de la mutuelle pas chère pour tous les salariés d’une entreprise. Le système contraint l’employeur dans le secteur privé ou les associations de proposer une mutuelle dite d’entreprise à l’ensemble de ses salariés, notamment ceux qui ne sont pas couverts ainsi que leur famille. L’objectif de ce système est de faire bénéficier aux salariés les minimums de soins ainsi que différents remboursements. Parmi les remboursements compris dans une mutuelle d’entreprise, le salarié peut bénéficier d’un reversement de ticket modérateur lors des consultations. Tous actes de prestations couvertes par l’assurance maladie sont également concernés. De plus, le salarié bénéficie également d’un remboursement de la totalité en cas de forfait journalier de frais d’hôpital. Pour les consultations chez les spécialistes comme les dentistes, les frais y afférents sont remboursés jusqu’à 125% de la tarification conventionnelle. Pour ceux ayant des besoins spécifiques en optique, les frais forfaitaires normalement par session de deux ans sont ramenés à une année pour les tout-petits. Cependant, il importe de rappeler que la souscription à une mutuelle d’entreprise est facultative, mais il est toujours recommandé de faire une souscription dans le cas où elle est proposée en interne.  

 

Comment se fait le remboursement ?

Avant toute souscription d’une mutuelle santé, il importe de prendre connaissance du système de remboursement. Cette compensation varie d’un profil de l’assuré à un autre et dépend également de ses besoins. Plusieurs niveaux de remboursements sont proposés avant la souscription proprement dite. L’assuré aura ainsi le choix entre différents pourcentages indiquant le niveau de prise en charge des dépenses de santé. Le taux de prise en charge de base est de 100% ou l’équivalent d’un ticket modérateur intégral de la prestation médicale concernée. Dans ce remboursement basique, tous les dépassements d’honoraires ainsi que les frais supplémentaires sont supportés par l’assuré. En optant pour un taux de remboursement plus élevé, 200% et plus, le souscripteur, bénéficie d’un remboursement plus intéressant. En ce qui concerne le délai de remboursement, il se fait généralement dans un second temps. Ainsi, tout remboursement d’une mutuelle s’effectue consécutivement à celui de l’assurance maladie. Le délai de traitement de la demande se fait généralement en plusieurs semaines. Cependant, le délai de remboursement peut faire l’objet d’une dynamisation si la demande a été faite par télétransmission. À noter que certains soins sont exclus de la prestation de la mutuelle. Par conséquent, il est conseillé de prendre connaissance de ces exclusions avant la souscription.

 

Pose de facettes dentaires : guide pratique
Une complémentaire santé, qu’est-ce que c’est ?